Janvier 2018 : Lika Banshoya s’expose dans notre studio de tatouage à Paris

meilleur_tatoueur_paris_studio_tatouage_bete_humaine_exposition
15. décembre 2017

Studio de tatouage à Paris caché à quelques pas du centre Pompidou, La Bête Humaine ou Atelier 168 se fait aussi le théâtre d’expositions artistiques. Entre deux bourdonnements de dermographe, découvrez l’œuvre de Lika Banshoya dès les premiers jours du mois de janvier 2018 au 7 rue Geoffroy l'Angevin.

Deux séries de clichés pour une photographe franco-japonaise

Artiste franco-japonaise, Lika Banshoya s’est spécialisée dans les photos de mariage à Paris, en France et, comme le confie l’intéressée, "partout où se manifeste l’amour". C’est cette brise de délicatesse qu’elle viendra souffler sur La Bête Humaine dans le cadre de notre toute première exposition photo de l’année 2018. Entre nos murs, la photographe inspirée par Hugo, Redon et les pictorialistes (mouvement esthétique international en vogue entre la fin du 19ème siècle et le début de la Première guerre mondiale) présentera un mélange de 2 séries : Oneiroi et Les arbres se parlent tout bas.

Oneiroi

Le nom oneiroi s’inspire du grec ancien pour songes. "Que se passe-t-il lorsque nous fermons les yeux ?" questionne Lika Banshoya. "Vers quelles contrées de l’esprit vagabonde donc notre inconscient, cet autre nous, cet envers du miroir ?"

Les arbres se parlent tout bas

"Avoir envie de photographier la nuit et sa capacité à transformer le familier en inconnu", "s'interroger sur le sens de cette écriture lumineuse aux racines obscures" et "voyager à nouveau à travers de vagues souvenirs de peur(s) et de vieux rêves d'indicibles ténèbres" : telle est l’ambition de la photographe à travers la seconde série présentée à l’Atelier 168.

Découvrir Lika Banshoya avant notre vernissage du 11 janvier 2018

Envie de découvrir le travail de la photographe à La Bête Humaine ? Le vernissage aura lieu le jeudi 11 janvier 2018 dès 19h : vous y êtes les bienvenus. En attendant, vous pouvez vous pencher sur l’œuvre de Lika Banshoya en visitant :

 

illustrations: 
Retour aux actualités